Les tarifs d’un architecte d’intérieur

Un architecte d’intérieur, ça rend service. Plusieurs services !

Mais dès lors qu’on lui demande comment fonctionnent ses tarifs, c’est le flou total. Pourcentage (variable) sur le prix des travaux, ou sur une estimation du prix des travaux, tarif forfaitaire au m², à la mission, tarifs horaires… Pour faire clair, et bien… C’est compliqué ! Chacun y va de sa propre recette puisqu’il n’y a pas de règle. Le CFAI ou l’Ordre des architectes laissent libre la négociation des honoraires, mais le fait est que c’est le bazar 🙂 Voici donc un guide pour essayer d’y voir plus clair.

POURCENTAGE :

Un architecte d’intérieur travaille généralement à 17% du prix HT des travaux. C’est plus cher qu’un architecte DPLG, qui lui est à 15%, mais dont le travail s’arrête à l’enveloppe et à la distribution des espaces. En architecture intérieure, on décore aussi! Plus de détails sur la différence entre ces deux métiers ici. Ceci étant établi, on trouvera tout de même pléthore de variantes sur le web, allant de 8% à 17%, en fonction de la taille du chantier. Là on préfère vous prévenir : pas d’illusion, celui qui propose 8% ET un service correct, est un mouton à 5 pattes. Attention également: c’est le prix final des travaux qui comptent. Même si vous avez signé un contrat sur la base d’une estimation, quand le chantier évolue (« surprises techniques », nouvelles demandes…), les honoraires aussi. De même, si vous souhaitez un plan de travail en marbre de carrare (qui vaut 5 fois le prix du stratifié), ou si des reprises de structure sont nécessaires, un tableau électrique à refaire… Tous ces éléments qui n’impliquent aucun travail supplémentaire en dessin (mais nécessitent un savoir-faire, une présence sur le chantier et un rôle de conseil), impacteront le calcul des honoraires.

FORFAIT :

Comme alternative au pourcentage, et quand on peut connaitre à l’avance les demandes et contraintes du projet, le forfait est un moyen rassurant de procéder. Le calcul de départ est le même, à savoir un pourcentage basé sur une estimation du cout des travaux, mais les honoraires sont plafonnés. Cela permet, pour chacun, de savoir où l’on va, et de quantifier très précisément la prestation. L’architecte est également plus nettement impartial, car il n’a aucun intérêt à voir « gonfler » la facture des travaux, qui peut donc être mieux négociée. Tout repose sur une estimation de base, du temps passé pour un projet dans son ensemble. Mais si un chantier était prévisible, ça se saurait ! Les « surprises » sont légion, les changements d’avis également, les demandes supplémentaires affluent, car quand on est dans les travaux, on en profite pour faire réaliser une multitude de petites choses, et c’est bien normal ! Donc le forfait est (presque) toujours réévalué en cours de mission. Et comme on est engagé pour la totalité du chantier, on est presque contraint d’accepter cette part « variable ». Le forfait n’en est donc pas vraiment un, au final. Mais il est une bonne solution pour se faire plaisir avec de jolis matériaux ou meubles, sans avoir peur de voir la facture grimper.

TARIF HORAIRE :

A l’instar de l’avocat, ou du technicien informatique, l’architecte d’intérieur peut vous proposer un tarif horaire. Ici aussi cela varie ! De 100 à 500€ de l’heure, voire plus, en fonction de l’expérience, la renommée, la mission. Une feuille de temps est remplie et vous est soumise pour facturation. La prestation à l’heure n’est pas courante en France, sauf dans le cas de rendez-vous conseils, étude spécifique demandant quelques interventions seulement, ou bien un accompagnement en boutique pour achats et conseils. De petites missions en général. Par exemple, votre architecte d’intérieur pourra vous proposer une demi-journée « shopping » en fonction du temps passé, ou bien 3 heures de conseil en décoration. Quelques agences proposent également un tarif horaire pour le premier rendez-vous de prise de contact sur le lieu du projet, avec ébauche de solutions. Cela coûte en général autour de 150 à 200€. Mais on verra  rarement une mission complète de dessins et suivi de chantier se facturer à l’heure, ce serait trop onéreux. L’avantage du tarif horaire est de pouvoir anticiper le coût de la prestation, et souvent de passer en revue beaucoup plus de choses et de manière plus efficace pour tout le monde. À condition de bien s’organiser en amont.

Il y a donc autant d’honoraires que d’architectes, d’intérieur ou DPLG… À défaut d’être exhaustif, on a tenté d’être synthétique! On retiendra tout de même qu’il est globalement impossible de savoir à l’avance combien tout cela va coûter au final. Ce sont les aléas de la prestation de service, et la « loi » des chantiers !

Mais on vous voit venir, et on ne va pas vous abandonner là, avec un « c’est comme ça » sans solution ! Car chez agence MGT, on a mis en place une « recette » (une de plus, oui !) qui permet de savoir !

Avec MGT, le « processus projet » a été divisé en 4 étapes progressives, pour une tarification « à la carte » : plans ESQUISSE, plans PROJET, plans DETAILS, et REALISATION. Premièrement pour ne pas vous obliger à prendre tout ou rien, mais aussi pour prendre le temps de faire évoluer un projet au rythme de chacun. Chaque étape correspond à un tarif fixe, à la pièce (cuisine, chambre, entrée…), et on peut s’arrêter à tout moment dans le processus. Cela permet de choisir la prestation dont on a besoin, en fonction de ses impératifs.

Exemple : « Je refais ma maison mais je souhaite seulement des plans et conseils pour la cuisine ». MGT proposera un forfait ESQUISSE pour l’ensemble de la maison (afin de connaitre et valider le positionnement et dimensions des pièces), puis un forfait PROJET et DETAILS uniquement pour la cuisine. Et avec MGT, que ce soit du Ikéa ou du sur mesure avec poignées en or, ça ne change rien !

Pour ce qui est de la réalisation, non, on ne vous propose pas de miracle. La phase chantier reste un mystère. Mais si vous faites appel à MGT pour la partie chiffrage entreprise, et le suivi de chantier, on estimera alors le temps de celui-ci, et le nombre de rendez-vous nécessaires, ou souhaités. Et à chaque rendez-vous, s’appliquera un forfait spécifique connu à l’avance.

Exemple : « Je souhaite que vous réalisiez le chiffrage et suivi de chantier, pour mes travaux dans la suite parentale : chambre, dressing, salle de bain ». MGT vous indiquera un prix forfaitaire au rendez-vous : un pour le chiffrage avec l’entreprise, puis un par semaine en moyenne pendant la réalisation. Vous pourrez également décider un nombre fixe de rendez-vous, que l’on organisera en fonction des besoins du chantier.

Vous l’avez compris, c’est à la carte ! Du simple relevé de l’existant, au plan électrique, ou plan d’implantation du mobilier, pour une pièce ou dix… À vous de choisir !